Les Modes - Janvier 1901 *¤

"Lorsque Madame Eve se drapa dans la feuille de bananier qui fut l'origine du costume féminin, elle y mit sans doute beaucoup de gout : malheureusement les claires fontaines, les lacs bleus du paradis terrestre réfléchirent seuls ce premier essai de toilette.
La peau de bête sanglante encore dont l'habitante des cavernes protégeait du froid ses blanches épaules de fille du Nord, est sans contredit le modèle assez frustre de la redingote de zibeline où nous rêvons toutes de nous emmitoufler douillettement, mais nous manquons trop  de renseignement pour reconstituer ces premières modes d'hiver.
Cela est loin et malgré que, au dire des historiens bien informé, l'on tourne toujours dans le même cercle, il est peu probable que les françaises du XXe siècle reviennent  au bananier ou à la peau d'ours naturel, cela paraîtrait un peu simplet ; mais quoi ! depuis lors, à travers les siècles et les latitudes, sommes nous mieux documentées sur le sujet qui fait palpiter réellement le coeur de toute femme : la mode ?"
Extrait d'un article publié sur La Mode janvier 1901 signé Cybil de Lancey

Couverture en couleur de la Revue Les Modes de janvier 1901



La comtesse de Tankerville
Photo Lafayette - Couturier non mentionné
Les Modes janvier 1901

Miss Nelly Seymour
Photographie Lafayette - Couturier non mentionné
Les Modes Janvier 1901


Dessin de Jean Boldini
Model unknown Modèle inconnu
Les Modes Janvier 1901


"Robe du soir en dentelle blanche , brodé de libellules et de grandes fleurs de mousseline vert pale,  sur un fond de satin souple paille, voilée d'une gaze d'argent - Par Redfern
Cliché Reutlinger - Les Modes Janvier 1901


"L'art du bijou est , par excellence, l'art de la femme ; à toutes les époques, depuis qu'il ya des femmes, et qui aiment à se parer, dans tous les pays, depuis qu'il y a des artistes et qui ont le culte de la beauté, l'art du bijou à fleuri [...]
Les foules qui durant six mois, se bousculèrent à la section des bijoux de l'Esplanade de l'Invalide, en avaient l'obscure conscience ; elle sentaient que c'était là, parmi ces vitrines, derrière les glaces fragiles desquelles s'entassaient tant de trésors, qu'il leur serait donné de pénétrer plus profondément l’âme de la femme française de la dernière année du XIXe siècle."
Extrait d'un article sur le bijou paru dans Les modes de janvier 1901 Signé Tristan Desteve


"Ornement de corsage - Joaillerie
Les dis sept grosses pierres de ce bijou ont fait partie des Diamants de la Couronne de France"
Par Vever
Les Modes Janvier 1901


A gauche : Pendentif en or rehaussé de diamants et d'émaux par Vever
A droite : Pendentif "Bretonne" , coiffure en opales bleues bordée de diamants, genets en émail jaune par Vever
Le Modes Janvier 1901


"Sortie de bal "Corette" en mousseline de soie rose; empiècement de devant en drap d'or, formant galon, brodé en style nouveau. Grand volant de dentelle application suivant le mouvement de galon et retenu à la taille par une large boucle en opales. Col tout fait de petites têtes de mousseline de soie"
Modèle par Redfern - Cliché Retutlinger
Les Modes janvier 1901


"Mademoiselle Suzanne Avril porte une robe de diner en chantilly pailleté; devant crêpe de Chine, garni de point d'Angleterre, draperie de mousseline blanche, rose au décolleté, manches en mousseline de soie avec poignets de point d'Angleterre"
Photographie par Nadar - Couturier non mentionné
Les Modes janvier 1901


"Mademoiselle Nimidof porte un boléro de chinchilla et une jupe de velours vert foncé, à petits pois garnie de biais de satin blanc, ceinture et poignet ruban or. Chapeau de feutre blanc, drapé de velours blanc, garni de feuilles de chêne et de glands. Manchon de chinchilla avec jeté de dentelle ancienne et noeud de velours noir"
Photographie par Reutlinger - Couturier non mentionné
Les Modes janvier 1901


A gauche : Manteau de loutre, modèle Grunwald
A droite : Jaquette de Chinchilla par Gunwald
Clichés Reutlinger
Les Modes Janvier 1901


"Essai d'un mobilier moderne"
"L'effort des décorateurs français pour créer un style qui, tout en demeurant fidèle aux pures traditions de la race -  dont on pouvait naguère admirer la belle floraison tant au Petit Palais qu'à la Centenale du meuble à l'Esplanade des invalides - soit capables de satisfaire les nécessités de la vie moderne, les exigences si complexes des mœurs actuelles"

Meuble Art Nouveau (bois doré et tapisserie)


Chambre Art Nouveau par Gaillard
Art Nouveau bedroom by Gaillard





PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. ASK FIRST.

 VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PRIVE OU PUBLIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire