Le Jardin des Modes - 15 janvier 1929 *¤ Enrichi en 2017

"Le Soir"
"Vue dans quelques années, avec le recul nécessaire, la mode de l'hiver 1929 sera certainement considérée comme établissant le triomphe  de la robe longue. Longue au moins en quelques endroit, car elle ne cache pas encore entièrement les jambes ; mais, enfin, le principe y est, et non seulement les robes portées actuellement, mais aussi les modèles créés pour la mi saison s’accordent sur ce point."
Editorial du jardin des modes du 15 janvier 1929



Sur la couverture polychrome du numéro du 15 janvier 1929,
"Un tailleur de Marcel Rochas pour les vacances sur la Riviera".
 Illustration de mode signée J. Pagès.



"Quoi de plus seyant pour une jeune fille ou une très jeune femme qu'une robe de tulle, entièrement faite de petits volants plissés ? Ceux qui ornent cette robe de tulle vert pale sont disposés dans un gracieux mouvement plongeant en arrière et maintenus aux hanches dans un large ruban"
Création de Lelong - Photographie laure Albin Guillot
Le Jardin des modes du 15 janvier 1929


"Une version très nouvelle de la robe à pouf de Louiseboulanger nous est donnée ici par la combinaison de deux tons d'épaisse faille ; l'un bleu ciel, forme une ceinture incrustée devant une pointe remontant vers le décolleté ; l'autre , blanc, constitue le fourreau droit"
Le Jardin des Modes du 15 janvier 1929


De gauche à droite :
Redfern ; robe de mousseline de soie noire, drapée en travers à la taille, deux pans noués, l'un à l'échancrure du corsage, l'autre sur la hanche gauche, habille gracieusement la silhouette"
Augustabernard : La sécheresse des plis en satin blanc est atténuée sur le devant de cette robe par un volant de tulle blanc très léger, toute l'ampleur est massée sur les cotés
Premet ; des volants disposés en ligne diagonale remontant vers le dos, donnent une ligne intéressante à cette robe faite de taffetas noir, la taille est indiquée par des plis transversaux.
Martial et Armand ; du velours de soie cuivre est employé pour ce manteau travaillé aux épaules et au bas des manches de fins petits plis, le devant, aux bords droits, se porte très croisé
Lucien Lelong; deux pans de même tissu, partant de la taille allongent jusqu'à terre cette cape de velours de soie pêche, ainsi accompagne t'elle la ligne de la robe, faite de mousseline de soie
Premet ; un manteau trois quarts donne une silhouette très nouvelle à une toilette du soir, ici manteau et robe allonge de pans en forme sont faits dans une souple moire bleu ciel"
Le Jardin des Modes du 15 janvier 1929


,De gauche à droite :
Jean Patou ; des découpes groupées par cinq indiquent d'une façon nouvelle sur cette robe de chiffon imprimé, la place de la taille, ces panneaux s'évasent ensuite en godets souples
Molyneux ; robe de georgette blanc, accompagnée d'une veste brodée d'argent, les plis plats retiennent, autour des hanches des panneaux de longueurs différentes
Worth; deux pans longs et amples donnent à cette robe de mousseline de soie noire une ligne symétrique très nouvelle; le boléro indépendant est en tulle noir parsemé de strass
Jardin des Modes janvier 1929


Lanvin ; un manteau de velours rouge, porté avec une robe noire, réalise un bel ensemble; celui ci , formant deux pointes sur les cotés, est garni de shungs et doublé de lamé argent
Molyneux; les manteaux du soir sont souvent, cette saison, plus long derrière que devant. Celui ci est fait de velours de soie naturelle, montre dans le dos deux panneaux en forme.
Jardin des Modes janvier 1929




"Les robes sans ceintures...
Elles apportent une silhouette rénovée de la robe princesse légèrement appuyée à la taille et élargie vers le bas.
Tous les artifices de coupe sont mis à contribution pour donner à ces robes sans garnitures un aspect très raffiné bien qu'encore inspirés des lignes géométriques, les contours des incrustations sont plus souvent arrondis que droits" 
Dessins de mode signés Wantz
Le jardin des modes du 15 janvier 1929




La vogue du brun et du jaune
De gauche à droite :  
Costume de tweed sweater et accessoires brun et veste de jersey et feutre assortis - Costume de cheviotte et blouse de crepe de chine assorti à la doublure et robe de crepe de chine et manteau de velours garni de renard croisé - Bijoux d'or et écharpe jaune metttent de jolies notes sur une robe de crepe de laine - Robe de satin, manteau de velours du même ton que le col de vison - manteau de lamé persan garni de Kolinsky et robe de crepe georgette.
En bas, une grosse écharpe de surah écossais est portée ici avec un ensemble unis.
Le Jardin des Modes du 15 janvier 1929



"Aux courses et aux Bois"
En haut :"De forme très asymétriques le chapeaux sont petits et souvent agrémentés d'un seul bord très long, le coté opposé étant simplement découpé en suivant la ligne des cheveux
. Le feutre souple, la taupé lisse et brillant, le velours et la fourrure à poil ras ou bouclé sont employés pour des bonnets ajustés dont la seule garniture est constituée par une grande broche en pierres précieuses."
En bas : "La vogue du noir et blanc se manifeste dans l'emploi des garnitures d'hermine sur de manteaux noirs d'après midi. La fourrure souple forme des cols froncés prolongés par des grands revers,  de larges parements, des plastrons descendant jusqu'à la taille, ou des pans noués devant comme une cravate. Le fichu d'hermine de forme triangulaire, remplace, sur les tailleurs géléants, l'écharpe d'étoffe." *
Le jardin des mode du 15 janvier 1929



En haut :    "La silhouette droite des manteaux de jour est accentuée par de volumineuses garnitures de fourrure placées au col et aux poignets. Les renards de teinte claire, gris, bleu, sable ou croisés sont souvent utilisés en entier et forment une heureuse opposition avec les étoffes sombres des manteaux". *
En bas : "L'astrakan se place au premier rang de toutes les fourrures de la même famille à poils courts et ondulés. En noir et gris, il est employé pour garnir des manteaux, des bonnets ou même pour former des toque entières. Le breischwanz aussi souple  qu'un tissu, sert à faire de jolis manteaux et tailleurs" *
Le Jardin des modes du 15 janvier 1929


* Ce blog ne cautionne en aucune façon la fourrure véritable , qui devrait être interdite au XXIeme siècle. Toutefois, il est impossible de parler de la mode des années  50 sans y faire un minimum référence.




"Bijoux de bois"
"C'set à juste titre que les décorateurs modernes ont été séduits par la belle matière qu'est le bois précieux, influence de l'art nègre, dira-t-on ? Toujours est il qu'aujourd'hui les bijoutiers eux mêmes cherchent  à utiliser les diverses essences de bois et leur donnent un intérêt nouveau en les mélangeant à d'autres matières telles que l'ivoire et l'or"
Le Jardin des Modes du 15 janvier 1929


" L'emploi du lamé pour l'après Midi"
"En ce mois de janvier où les visites thés et cocktails se succèdent sans interruptions, une femme accueillera avec plaisir une idée qui lui permettra d'ajouter à peu de frais une toilette nouvelle à sa garde robe. Nous voulons parler de la blouse de lamé, lorsqu'elle est faite dans un tissu de couleurs sobres et de dessins peu apparents, comme est le tissus reproduit sur la page - ci dessus"
Le Jardin des Modes de janvier 1929



Patron pour tricoter un pull des années 20
Le jardin des modes du 15 janvier 1929





Publicité des années 20 pour les voitures Peugeot - modèle "12 six"
Le jardin des modes du 15 janvier 1929


Publicité années 20 pour le papier peint paul dumas
Le Jardin des Modes du 15 janvier 1929





Jardin des Modes du mois de janvier 1929.


PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. ASK FIRST.

 VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PERSONNEL.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire