ELLE - 4 mars 1960 *¤ version enrichie en 2017

"Hourra,  pour la ligne fusée !
Une ligne mobile et dynamique, faite pour aujourd'hui et pour demain. Une mode qui marche, court, vole et s'envole, et "date" déjà la jupe qui freine vos pas. Elle parait aussi démodée que l'avion à hélice auprès d'une Caravelle. Passée aussi la" petite robe solitaire".
Les couturier l'on exilée, ou presque."
Editiorial de la revue Elle du 4 mars 1960


Couverture du numéro de la revue Elle du 4 mars 1960  - Collection
"Guipure exubérante et noeud à la taille pour un tailleur flegmatique en flanelle grise, le tout est très 1960 - Par Pierre Cardin
Photographie Emerick Bronson




"La femme 1960 porte un costume. Non il ne ressemble pas à celui de son mari. Il est outrageusement varié, féminin, et s'appelle tour à tour : deux pièces, costume marinière, robe sweater, tailleur du jour, tailleur du soir. Il peut être en lainage, en surah, en crêpe, en lamé ou en guipure...... ... Mais c'est toujours un costume, composé de deux, ou trois éléments :  jupe + boléro , jupe + marinière, jupe + tuniquette, jupe + blouse + veste ou bien fourreau + veste.
Vous en voyez quelques exemples dans ces 3 pages. Les variantes de la mode 60, ses astuces, ses secrets, ses couleurs fraiches, ses plus jolis modèles, vous les découvrirez dans les pages consacrées au collections dans ce numéro de Elle"



En forme, fil à fil gris, spencer gansé rouge par Nina Ricci"
Elle du 4 mars 1960




De gauche à droite :
Plis ronds et boléro en surah par Chanel -  Plissé plat + marinière en twill marine par Griffe
Plis plantalon + veste en shetland vert par Cardin - Jupe à godet + spencer croisé beige par Ricci
Jupe froncée, veste droite bleu roi par Dior


"Neuves et nettes les tuniquettes, strictes et ajustées, les robes fuselées
Mot d'ordre : la ligne fuselée. Elle suit le corps avec naturel et se passe de ceinture. Peu de petites robes solitaires, mais ravissantes. Beaucoup de "tuniquettes".
De gauche à droite :
En lainage gris blanc par Nina Ricci - Flanelle et grand col plat par Cardin
Chinée et chinoise en tweed fin par Dior - Etamine beige, bandes tissées par Griffe
Shetland rouge grand col marin par Dior - Prince de Galles col clercyman par Balmain
Elle du 4 mars 1960


"Les manteaux classiques, ils sont droits, souples, sans col et souvent réversibles"

A gauche : "Dessès, réversible, shetland beige et jaune pale, cotés fendus"
A droite :" Guy Laroche : réversible, grège à bords noisette"
Elle du 4 mars 1960


A gauche : "Nina Ricci, lainage beige et tweed gris foncé, écharpe nouée sur l'encolure horizontale"
A droite : "Chanel, drap marine, boutons dorés, coutures apparentes"
Elle du 4 mars 1960


"Les Manteaux Hardis, ils ont des manches courtes, le col dégagé, le buste dessiné"

, Blancs ou presque:
A gauche "Large col plat taille coupé cheviotte, par Cardin"
A droite  "Ou petit col plat, dos gonflé, en toile de laine Lanvin Castillo"
Elle du 4 mars 1960


Un chef d'oeuvre de redingote en diagonale gri irisé par Cardin
Sensation, des manches coures pour cette redingotee de shetland de Nina Ricci
Elle Mars 1960


"Ultra pimpant : une "cocotte" en guise de col. Gracieux : cette ligne de veste ininterrompue, lainage chiné, Cardin."
"Ultra dépouillé : un biais tubulaire pour nouer l'encolure. Ultra secret : la blouse de soie imprimé sous cette cheviotte pastel par Lanvin Castillo"
Elle du 4 mars 1960


"Veste très courtes, vestes très longues. Les couleurs d'aujourd'hui les roses et les prunes"

"Vestes très courtes : Décolleté, en tweed, Lanvin Castillo a gauche.
Fermée d'un biais noué, sur robe blousante, en shetland, Patou à droite
Elle Mars 1960


"Trois vestes très longues en chape de soie : mêmes basques ceinturées, même demi manches. Amusant : leur nom : "Mi figue" "Mi raisin", par Cardin
Elle Mars 1960


"Chacun son style et son signe particulier"
"L'un éclate de couleurs, l'autre éclate par contraste noir et blanc. Un troisième nonchalamment galbé, un autre, altier et blanc, volante sa basque. UN dernier est si plein de tact, de finitions petites merveilles, que sa créatrice elle même n'a pas résisté : elle le porte !"

 A gauche : Bleu paon à mancherons kimono par Heim
Au centre en haut : Blanc, à passementerie noire, Matta
Au centre en bas : Dégagé la jupe demi froncée par Dior
A droite : Noeud plat et basque longue par Cardin
Elle du 4 mars 1960


"Glorieusement raffiné en tweed naturel gansé de satin marine par Chanel
Elle du 4 mars 1960


Matière, couleur, détail, tout est inattendu, ces tailleurs ont de l'audace

A gauche : "Noeud à la taille (haute), jupe à lé (piqués), en shetland vif par Cardin 
A droite, "Cheviotte ensoleillée et veste officier : faux tailleur sur une robe aux bras nus", par Dior
Elle Mars 1960


"Cuir bronze frangé, blousette fuschia, boules d’améthyste, le mélange de couleur le plus explosif  - Dior par St Laurent"
Elle Mars 1960


"Les quintuplés de la maison Dior
Cinq shetland couleur de jacinthe, cinq jupes demi ample ; cinq marinières subtilement différentes. De gzauche à droite, notez tantot un col rabattu, tantot un biais à l'encolure, tantot un double boutonnage, tantot des poches gilet ou encore une patte boutonnée"
Elle Mars 1960


"Les costumes du soir - En surah, en shantung, en guipure, la robe d'un soir d'été ne vit pas sans veste"

A gauche : "le plus nouveau : en guipure, cardigan bordé de fourrure, par Balmain"
Au centre " le plus jeune, en aléoutienne par Lanvin Castillo
A droite : shantung vif et veste courte, par Dior
Elle du 4 mars 1960

"Deux -cousines- en surah : bras nus :Guy Laroche ;  à mancherons Chrisitan Dior"
Elle du 4 mars 1960


"Les robes tourne tête, Prêtes à tournoyer, prêtes à vous faire perdre a tête, la votre (et celle des autres), voici les robes d'oganza de Chanel"

A gauche : orange à volant plissé
A droite : Crème,et turquoise, à volants gaufrés
Elle de 4 mars 1960

"Rose et gitane, plissés du corsage à l'ourlet à la zouave
Elle 4 mars 1960


"Les petites robes du soir : plissée, volantée, gonflée : admirez celle que vous aimez"

A gauche ; "Rayée, plissée, libérée, verte, vleur, violette et en mousseline par Nina Ricci
A droite : "Epanouie sur les hanches, bordée de corail, poésie en alaskine de soie creme par Dior"
Elle du 4 mars 1960

"Du satin noir emprisonne sa taille haute, de la mousseline noire papillotte en volants sur la jupe, par Dior
Elle 4 mars 1960



 Publicité pour les gaines Scandale
Elle 4 mars 1930


 Publicité pour le tergal "quatre dames"
Elle 4 mars 1960

Publicité pour les Set Anik aux multiples combinaisons
Elle 4 mars 1960

Publicité 1960 pour les velours Cosserat
Elle du 4 mars 1960



Elle - Mars 1960  n°741
0.70 NF  160 pages


PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. ASK FIRST.

 VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PRIVE OU PUBLIC




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire