Elle - Septembre 1950 version enrichie en 2017 *¤


"Bonjour la mode bon ton !
Vous, vous êtes curieuse de la connaitre , cette mode nouvelle - même si votre manteau de l'année dernière doit durer cette saison - parce que vous êtes une française, parce que vous avez du gout et de l'imagination , que vous préférez le raccourcir , ce manteau, de 2 cm, et le doubler d'une couleur vive, plutôt que d'avoir un petit air démodé.
Car pour être à la mode 1951 plus que de l'argent, plus qu'une taille élancée et les hanches effacées, il faut avoir une bonne tête, réfléchir et comprendre.
Les couturiers, et nous les en félicitons, n'ont pas fait de révolution. La taille est toujours à sa place et n'est plus étranglée, les jupes sont d'un rien allongées (37 à 35 cm du sol), les épaules sont restées naturelles, ni tombantes, ni trop carrées.
Ce que les couturiers ont fait est beaucoup plus subtil : ils ont donné un climat nouveau, mille détails de coupe, des couleurs fraîches , et ressuscité de vieux favoris : les garnitures de fourrure, la panne, les pelisses, les manteau 3/4 ou plutot comme ils disent 8/9. Ils ont aussi ressuscité la petite robe noire, la tenue classique de la parisienne portée avec un, deux , trois, rangs de perles au ras du cou. En un mot, ils ont ressuscité le Bon Ton"
Editorial de la revue Elle de septembre 1950, signé ELLE.


Couverture la revue Elle du 5 septembre 1950
"La mode bon ton à son meilleur et telle que nous l'aimons : tailleur gris noir et parement d'hermine* par Jacques Fath.
Photographie Chevalier



"La mode bon ton"
De gauche à droite :
"- Un chef d'oeuvre de pelisse, drap gris et ragondin, manches raglan, par Dior
- Un chef d'oeuvre de tailleur redingote 8/9 mastic basques très décollées, par Dior
- Un chef d'oeuvre de petite robe, flanelle grise, triple col et plis piqués par Fath
- Un chef d'oeuvre de robe habillée, crêpe romain noir corsage plis chevrons par Dior
- Un chef d'oeuvre de grande robe, satin blanc et mousseline noire par Balenciaga"
Elle septembre 1950



"Le mot de passe 1951 : l'oblique
"Cette année, le point le plus court de l'élégance à l'élégante est l'oblique. L'oblique est un signe distinctif, le dénominateur commun de tous les grands couturiers. De l'oeil à la poche, en passant par le boutonnage et le décolleté, tout est oblique."
Photographies Skilford
Elle septembre 1950



"Au répertoire : les pièces à succès."
Les robes, les tailleurs, les manteaux
Créations par : Griffe - Paquin - Piguet - Dessès - Lafaurie - Rouff - Dior - Molyneux - Leconte - Balmain -  Manguin -
Magazine Elle du 4 septembre 1950.



Le jersey 1951 a bon pied bon air"
De gauche  à droite :
"- Gilet blouson cacao sur la robe de jersey pékinée gris et blanc par Marcel Rochas
- Corsage et jupe plissée et dégradés dans trois tons de gris, Madeleine de Rauch
- Veston moutarde, ceinture de chaque coté, jupe culotte cannelle par Pierre Balmain
- Deux pièces vert bouteille, paletot lisére de velours côtelé par Robert Piguet
- Robe tailleur bleu de ciel, col écharpe posé en faux gilet par Jacques Heim
- Trotteur gris chiné, veste souple, boutons, jupe à plis, jersey toujours par Manguin"
Photographie par Chevalier
Elle septembre 1950





"Bon chaud : Les manteaux poilus"
De gauche à droite :
- Bon chaud : velu et abricot, l'ample  manteau à manches raglans boutonné de nacre sur une robe de velours par Schiaparelli
- Toujours bonne et plus chaude avec son revers gilet , la redingote de gros lainage concurrence le manteau par Piguet
- Chaud et nouveau, voici le fameux 8/9 en velours de laine bouteille bordé d'astrakan noir par Jaeques Fath
- Encore plus chaud et très" tapis brosse" , vaste manteau à col minuscule, boutonnage de jais par Balenciaga
Elle, septembre 1950



"Vamp 1951 et l'apprentie vamp"
de gauche à droite :
- Diabolique dans du satin fixé par de gros boutons enroulé en biais autour de la silhouette, écharpe traîne, collier de rubis, par Dior
- Perfide, dans de la mousseline dégradée qui découvre le mollet devant, se drape sur la hanche, gants brodés de strass par Dessès
- Hautaine dans un fourreau de drap éclairé par une écharpe en satin nouée autour du buste, parure de saphirs par Schiaparelli
- Troublante dans un "moule" de panne qui laisse les épaules nues, ceinture nouée dos, touffe de roses au décolleté chez Lafaurie
- Désarmante et désarmée dans une mousse de tulle, mille volants plissés, grand noeud romantique, faille de soie pékinée par Lanvin
Photographie Chevalier
Elle septembre 1950


"Bon mariage : la doublure et le corsage"
" La pose chez le dessinateur : Monica prend la pose et met bien en valeur son tailleur gris pékiné en oblique , manches montées , chapeau de grisette par Schiaparelli"
"La visite à l'antiquaire : Laura a son nouvel ensemble en flanelle à paletot 7/8 et jupe étroite, col poignets, toque et manchon sont en hermine par Fath"
"L'arrivé chez le fiancé : Nina est radieuse, elle inaugure son costume de velours à jupe de drap, la veste zébrée de galon est à col officier, par Fath"
"Le départ pour le déjeuner, Patricia met la dernière touche à son visage, elle va déjeuner chez des amis, elle porte une blouse à col jabot en forme par Balmain
photographies Jacques Bayasse
Elle septembre 1950



"Bon placement : La fourrure sur les deux pièces" *
Ci dessus : Le col chale en loutre d'hudson sur un tailleur de tweed aux basques galbées par Dior et le coeur de loutre noir sur les parement d'une veste paletot droite par Piguet
Ci dessous : Le bordé d'astrakan noir sur veste droite en lainage gris par Fath et gilet d'ocelot dans le décolleté d'un tailleur de velours de laine par Dessès.
Photographie Chevalier
Elle Septembre 1950

* Ce blog ne cautionne en aucune façon la fourrure véritable , qui devrait être interdite au XXIeme siècle. Toutefois, il est impossible de parler de la mode des années  50 sans y faire un minimum référence.





"Bonnes amies  : la robe chemisier et la robe sweater"
Ci dessus : "Elle est sweater, la robe de jersey à col roulé par Piguet, elle est chemisier la robe de drap avec son col pris à même l'ampleur du corsage par Dior"
Ci dessous :  Elle est sweater, la robe de fin jersey gris, col montant noué sur le coté par Dessès et elle est chemisier la petite robe de velours noir combinée de grands carreaux écossais par Balmain"
Elle septembre 1950



"Bon points : Les détails"
tous les petits détails qui ont fait la mode des années 1950/1951



Publicité 1950 pour la poudre Gemey
Elle septembre 1950


Publicité pour les toiles Togora et Oued par la maison Flésa
Elle septembre 1950




 Elle - Septembre 1950
PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. ASK FIRST.

 VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PERSONNEL.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire