Le Miroir des Modes - avril 1916

"Idées de Parisienne"
Un des meilleurs effets de notre état d'âme, ainsi qu'on s'exprime en littérature psychologique est l'institution des marraines. On a créé là un demi-sacrement plein de savoir, donnant des filleuls à barbe grise à des marraines de dix ans, et permettant à un gars de la campagne ou des faubourgs d'embrasser sur les deux joues.....Oh, par lettre !... une duchesse qui lui voulant du bien, le comble de paquets.
Ces lettres de poilus reconnaissants !... savez vous qu'il y en a de délicieuses dans leur simplicité, bien plus éloquentes que certains morceaux frottés de pathos qu'on nous a donnés comme venant du front ?... Selon moi, les phrases de rhétorique manquent leur but en manquant du cachet nature qu'ont les missives de braves gens plus ou moins illettrés, en tout cas, sans prétentions au beau langage et qui expriment à la bonne franquette leur gratitude de n'être plus abandonnés.
Certes , il y a un peu de flottement dans les textes: les lainages, la marraine, le saucisson, la joie de se sentir soutenus, gâtés, se heurtent parfois dans un mélange effarant pour la syntaxe, mais combien émouvant pour qui sait y distinguer le courage, la résignation à tous les avatars, la divine surprise d'avoir enfin une protectrice inconnue dont la pensée vole au-dessus des tranchées et y semant le réconfort et l'espoir."
Extrait un article sur les marraines de guerre pendant la 1ere guerre mondiale, signé Comtesse Régine.
Le Miroir des Modes - Avril 1916




Couverture en couleur pour  'Le Miroir des Modes" numéro 4 d'Avril 1916



"SILHOUETTES ELEGANTES"
Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés de 8175 à 8334
De gauche à droite en partant du bas :
- "Il serait difficile de trouver une toilette égalant en grâce et en distinction celle formée des N° 8330 et 8324. Le corsage en partie dissimulé par un blouson en pointes, possède des manches kimono."
- "La robe d'après midi : le modèle 8192 comprend un corsage croisés avec manches taillées à même, et repose sur un fond ajusté"
- "Une toilette de diner chic et moderne a été formée par les modèles 8330 et 8324. Le corsage possède un col carré,  et des emmanchures kimono. Il sera permis d'omettre la doublure ajustée et le corselet ceinture."
- "Le caprice de la mode ressuscite les berthes, garnitures jamais mieux employées que pour encadrer un décolleté en rond pareil à celui du modèle 8334"
- "Une robe d'un flou exquis résulte de la réunion du corsage 8178 à la jupe 8169 . Le blouson est bouillonné, ou à petits plis, et le corsage est posé une doublure ajustée à encolure haute . Manches nouvelles."


"COQUETTES TOILETTES ESTIVALES"
Le miroir des modes - avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés de 8172 à 8322
De gauche à droite en partant du bas :
- "Avec son boléro espagnol à bords droits ou festonnés, le corsage 8181 joint à la jupe 8153 forment une ravissante toilette"
- " La ravissante robe habillée 8315-8319 convient aux étoffes souples et légères. L'encolure peut se fermer entièrement et les manches cloches se transformer en manches à poignets.
- " On ne peut mieux appropriée aux ravissants tissus nouveaux d'été, que la coquette robe qui tient le centre de la page. "
- " Une adorable toilette nous en présentée ici. La blouse peut se copier avec ou sans doublure, comporte une petite guimpe en dentelle, et la basque froncée peut se remplacer par une basque en forme se portant dans la jupe."
- "Un costume du tout dernier genre a été formé par les modèles 8172 et 8213. Le corsage ferme devant et comporte un blouson drapé. Les emmanchures kimono et le corsage a pour fondation une doublure ajustée. La jupe en quatre pièces est drapée en panier ."



"QUATRE COSTUMES PARISIENS - Un nouveau paletot pratique"
Le miroir des modes" d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés de 8103 à 8303
De gauche à droite :
- "Pratique et seyant est le paletot 8291 muni de vastes poches boutonnées, et froncé devant à la partie de dos qui se prolonge bien avant les épaules. Le col réversible est commode pour le printemps. La jupe 8303 est coupée en deux ou en quatre pièces et la taille est  légèrement remontante"
- "D'un chic et d'une élégance suprême est la toilette formée des modèles 8210. La jaquette, avec ses bouillonnés à la taille est caractéristique du vêtement de printemps qui complètera la plupart des toilettes habillées. Ces même bouillonnés terminent les manches longues."
- "Désirez vous une petite robe de serge et soie à la portée de ressources modiques. Le numéro 8282 vous en fournira le modèle. Le corsage avec sa souple ampleur, son classique col droit, est simple et coquet."
- "La jaquette à demi ajustée, d'une coupe très distinctive du  modèle 8151 et l'élégante jupe 8187 donnent la correcte silhouette de printemps."


"Un costume tailleur et deux ravissantes robes"
Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés de 8288 à 8316
De gauche à droite :
- "Une création insolite dont nous vous donnons ici la primeur est représentée ci dessus par les modèles 8310 et 8288 , la jaquette sort décidément de l'ordinaire sans être difficile à copier. "
- "Il en est plus d'une qui s'attardera devant le jolie toilette présentée par le numéro 8313, car , tout en étant nouvelle, ,elle ne possède aucune des exagérations de la mode"
- "A celles de nos lectrices en quête d'une jolie robe d'après midi, signalons le modèle 8283-8316 en mousseline de soie à fleur et petite soie unie. D'autres combinaisons se présentent, faille, crêpe de soie, radium ou taffetas avec du crêpe Georgette, de la mousseline de soie, du tulle, ou de la dentelle."



"LES NOUVEAUX TROTTEURS pour le matin et l'après midi"
Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés de 7846 à 8246
- "Il existe aujourd'hui , peu de costumes d'une aussi grande utilité qu'un trotteur pareil au modèle formé des numéros 8104 et 8118"
- "Le costume 8096-8246 représente juste le type de tailleur qu'il est parfaitement correct de porter soit le matin ou l'après midi."
- "Conservateur dans les lignes et détails est le costume tailleur formé des modèles 8226 et 8187. La jaquette suit d'assez près les courbes de la taille, et sa partie inférieur à godets est disposée en un plis aux coutures de coté, devant et dans le dos."
- "Les modèles 8216 et 7846 vous donnent la primeur d'un costume tailleur d'un genre plus élégant et convenant surtout bien aux soies et nouveautés de printemps."



"POUR LES JEUNES FILLES DE JOLIS COSTUMES"
Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés de 8087 à 8274
De gauche à droite depuis le bas :
- "Avec sa basque en forme, ses manches cloches, son col en entonnoir, le costume pour dame, formé de la jaquette 8151 et de la jupe 8087 peut escompter un succès"
- "Est ce une blouse russe que vous désirez ? Le modèle type de printemps vous est indiqué ci contre par le numéro 8135 en compagnie de la jupe trotteur 8274. Les blouses russes si longues cet hivers se sont considérablement  raccourcies."
- "Avec le renouveau nous allons voir réapparaitre maints petits vêtement dénommés, tour à tour boléros, vestes, paletots courts, semblables au modèle 8265, ici représenté en compagnie de la jupe 8207"
- "Un tailleur d'une grande recherche a été formé par les modèles 8191 et 8143. La jaquette avec ses bouillonnés, devants rabattus formant revers ou boutonnés jusqu'en haut est fort chic"
- "Le costume tailleur pour dame, modèles 8220 et 8251 se compose d'une jaquette avec grand col évasé d'une forme remarquable dans le dos, et devants se repliant en arrière pour former d'élégant revers, ou boutonnés sur le coté ; des plis ronds fixés par une ceinture, ont raison de l'ampleur à la taille, et, au dessous, la jaquette forme des godets."



"DERNIERES INNOVATIONS LES EMPIECEMENTS TABLIERS"
Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés de8223 à 8335
De gauche à droite :
- "Le blouson et la pèlerine sur les épaules font l'attrait nouveau du modèle 8304. Le dos du corsage et de la jupe ne forme qu'une pièce ; sur les cotés, et devant, la jupe est jointe au corsage par une couture."
- "Simple et ravissante est la toilette d'après midi formée des modèles 8283 et 8335. Le corsage possède des lignes seyantes et le col allongé, dont les extrémités se perdent dans la ceinture, est particulièrement gracieux."
- "Une robe d'une apparence peu ordinaire, est esquissée par les numéros 8318 et 8331. Grand col à larges festons facultatif et basque droite, froncée, retombant sur la jupe, ou basque en forme se portant dans la jupe"
"Un classique costume tailleur (modèle 8299-8312)"



"ROBES ET BLOUSES INDEPENDANTES"
Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés de 8284 à 8315
De gauche à droite :
- "La fermeture de la blouse 8311 est simplement ourlée, ou ornée d'un pli plat, et le modèle laisse la latitude d'achever l'encolure par un col droit, un col réversible, ou une bande munie de boutonnière"
- "La désinvolte blouse 8292 et la jupe d'apparence peu commune 8312 ont formé un pratique costume de printemps. "
- "Voici une blouse 8315 peu commune avec son corselet en forme de pétales devant et dans le dos et sa jupe à plis ronds 8288"
- "Une blouse 8297 est à signaler aux amies de l'inédit, en raison de sa nouvelle fermeture, et la jupe 8303 se caractérise par ses nouvelles poches d'une charmante fantaisie."



"ROBES D'APRES MIDI"
Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés de 8286 à 8309
De gauche à droite, depuis le haut, dans le sens des aiguilles d'une montre
- "La coupe du corsage 8308 suggère un tissus similaire au satin, à la faille , au gros de Londres, à la fine serge, au crêpe radium, combinés avec du crêpe Georgette, de la mousseline de soie, ou du tulle malines, de la marquisette, ou si la robe doit se porter en été, la toile souple, la gabardine de coton, ou le voile, et l'organdi, le linon, la batiste,  sont conseillés."
- "Avec ses deux traits saillant, des modes du jour : le collet taillé à même le blouson et  une jupe bouffante,  la toilette 8265-8309 ne manquera pas d'amateurs."
- "Un modèle de robe d'une correction et d'une netteté parfaite, convenant surtout bien aux damiers, et tissus à rayures,  est indiqué par le numéro 8286."
- "L'originale disposition des rayures dans le jupe 8293, l'ampleur souple du blouson, la petite basque à multiples godets font l'attrait de la charmante toilette représentée ici - 8302-8293"
- "Le modèle 8287-8298 interpreté en crêpe et satin Georgette retiendra l'attention des personnes désirant une toilette d'après midi d'apparence distingue."



"Robe de mariée et robe d'après midi"
Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés 8099 à 8330
A gauche : "Une fort jolie toilette de mariée qui serait aussi appropriée, avec quelques légères modifications, à ses gracieuses satellites, depuis les demoiselles d'honneur jusqu'à la mère de la mariée, est représentée par les modèles 8330 et 8099
A droite :" La robe d'après midi ci dessus à laquelle on n'oserait disputer la palme de l'élégance, résulte de l'association des modèles 8283 et  8298"



"MODELES POUR PERSONNES FORTES - Costumes pour le matin, toilettes d'après midi"
Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés8003 et 8335
De gauche à droite :
- "Les numéros 8308 et 8028 en faille, taffetas, conviennent  aux personnes de tous age. Les cotés du corsage et les manches d'une pièce se feront en crêpe Georgette, mousseline de soie, chantilly."
- "Un costume fort seyant aux personnes fortes est celui formé des modèles 8299 et 8335. La serge, la gabardine, la popeline, les tissus rayés et à carreaux peu apparents, à dessins brouillés conviennent à ce costume"
- "Le modèle 8315-8312 comprend des manches de deux genres, une guipe et une doublure de corsage. La jupe est coupée en quatre, ou en cinq pièces, à taille remontante."
- "Le costume chic, d'une coupe favorable aux femmes fortes, résulte de la réunion  des modèles 8310 et 8284. La jaquette se distingue par sa nouvelle ceinture et son col réversible qui permet de faire face aux caprices de la température au printemps"
- "La robe d'après midi de lignes gracieuses et élégantes, modèles 8283-8003, comprend un corsage avec guimpe gilet ou échancré en pointe, une doublure ajustée, des manches longues de forme distinctive, avec ampleur massé au coude, des manches courtes et dégageant du poignet au coude"



"LINGERIE PRATIQUE - combinaison, jupon, robe, robe, matinée, etc....
Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés 7964 à 8332
A gauche : " Suivant l'étoffe que le compose, le modèle 8332 sera une pratique robe de maison, ou, une coquette robe d'intérieur, ou encore une petite robe pour les courses du matins"
Au centre : Celles qui n'ont réellement pas d'emploi  pour un négligé, apprécieront une matinée semblable au modèle 8294 d"n compagnie d'un jupon fort coquet , modèle 7964, à porter sur le légères robes d'été"
A droite : "Une combinaison coupée en droite ligne à hauteur ud buste est pratique sous les robes de lingerie, celle ci 8285 possède, en outre, une volumineuse ampleur froncée vers le bas. Le cache corset pourrait aussi se faire indépendant , avec une petite basque"



 "Eclos avec les primevères"
Différents modèles de chapeaux et de petits sacs à mains
Le miroir des modes d'avril 1916



"SOYONS TOUTES BRODEUSES"
"Jolis motifs pour blouses et robes"
" Il n'y a rien qui donne une note d'élégance plus raffinée à nos atours que de fine broderies à la main. Cette année, beaucoup de personnes se voient contraintes de renoncer à ce petit luxe en raison du prix assez élevé des articles brodés. Les modèles dont une reproduction est donnée à ces pages permettront à toutes de mettre une note aimée dans leur toilettes en adaptant et disposant avec gout les motifs et bandes fournies par le dessin decalquable 10596 sur un costume de ville, un trotteur, une  robe d'après midi, et également sur une toilette du soir en tulle, crêpe Georgette, mousseline de soie"



Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons pour très jeunes filles vendus par la revue 
Les quatre modèles à gauche : "Robes Printanières , jupes avec plis et volants"
Les quatre modèles à droite : " Pour jeunes filles, robes simples,de bon gout"



"TROTTEURS ET BLOUSES POUR JEUNES FILLES"
Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés7576 à 8348
De gauche à droite : 
- " Quelques petites innovations qui seront bien accueillies par toutes, ont été faite dans la coupe des blouses chemisiers, habituellement peu affectées par les variations de la mode. Le modèle 8232 est commodément  découpé aux entournures, le col est réversible, par conséquent , blouse pratique pour le sports, la tenue du matin, etc...."
- "La blouse américaine 8345 bien étudiée sous tous les rapports, peut se passer de plastron et d'empiècement ; elle comprend trois nouveaux genre de manches, dont l'une est une manche courte pour l'été."
- "Un costume jeune et d’apparence peu commune, est indiqué par la figurine 8348-8207. La vareuse de distingue par son empiècement rond,son ampleur doucement froncée au dessous et la forme peu usuelle du col réversible."
- " Le dos de la jaquette se prolongeant sur les épaules, figurent un empiècement, les grandes poches boutonnées, le double col réversible, sont tous des appoints qui contribuent à l'aspect correct, élégant et jeune du costume 8333-8138"


Le miroir des modes d'avril 1916
Modèles de patrons vendus par la revue et  numérotés7576 à 8348
Les cinq modèles à gauche : "La garde robe des petites filles, manteaux faciles à copier"
Les trois modèles suivants : "Pour les tout petits"



Le miroir des modes d'avril 1916
"Etude sur les associations des couleurs et des nuances - 6 salles à manger de différentes couleurs"
De haut en bas, de gauche à droite : 
" Bleu pale et gris - 
Vert et jaune  -  Jaune et gris clair
 Nuances de bruns  -  rouge dominant
couleurs simples et originales"



"MARIN ANGLAIS OU ECLAIREUR DE FRANCE"
Personnage créé par Caroline Chester
Le miroir des modes d'avril 1916
"Le miroir des modes offre ce mois ci à ses mignons lecteurs et aussi à ses charmantes petites lectrices, un marin anglais qu'il s pourront transformer en éclaireur de France. Il suffit de découper bien soigneusement  avec les ciseaux de maman toutes les parties qui composent notre double personnage, de les coller sur du carton , de faire avec des ciseaux  aux endroit marqués d'un trait noir des entailles pour les manches et les jambes."




Le Miroir des Modes d'avril 1916
Numéro 4 du volume LXXII
abonnement 10 francs par an - prix au numéro 1 francs



VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PERSONNEL OU UNE QUELCONQUE PUBLICATION

 PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. OR PUBLICIATION  ASK FIRST.

Jardin des Modes - Mars 1953*

3 Silhouettes
"La mode de printemps joue sur trois silhouettes.
L'une s'élance de la taille vers un haut de buste épanoui, ou se concentrent les recherches de coupe, d'effets et de volume. Les hanches sont effacées.
L'autre allonge le buste, plonge légèrement en arrière, ou ne vient s'appuyer aux hanches (autre façon de les effacer) qu'après un mouvement d'arrondi ou de blousant.
La troisième suit simplement le corps, l'enveloppe sans contrainte dans un fourreau mince et souple. Et quand cette ligne est d'un seul jet, exempte de ceinture, elle fait revivre le charge oublié de la robe princesse.
[...]
Le mode d’autonome opposant la rigueur et la douceur. Le printemps fait triompher la douceur"
Extrait de l'éditorial de la revue Jardin des Modes de mars 1953


 Tailleur par Christian Dior - Photographie par Bukzin
Jardin des Modes de Mars 1953



 "Une formule nouvelle inspirée de la robe princesse
De gauche à droite : Robe de Christian Dior - "La tulipe" de Dior - La robe d'Alpaga de M. Rouff et la "Robingote" de Jacques Heim"
 Photographie par Bukzin, croquis de mode par David
Jardin des Modes de mars 1953




" La redingote souple et le manteau droit
Ampleur mesure - Taille à peine marquée - Epaules rondes
De gauche à droite : Le manteau de tweed par Lafaurie  - Le manteau  de J. Fath - Le manteau de toile par Jacques Griffe - La redingote d'acétate de Kogan et la redingote de lainage de Schiaparelli"
 Photographie par Bukzin, croquis de mode par David
Jardin des Modes et mars 1953



 "Le tailleur sans lois - Les épaules sont plus larges mais rondes, le cou dégagé , la taille libérée"
Groupe en bas à gauche : tailleur droit de Kogan et tailleur décolleté d Fath
Groupe en haut à gauche :  tailleur sans revers De Rauch - tailleur appuyé Dior
Groupe en bas à droite :  taille 3/4 Kogan - tailleur 7/8 Patou
Groupe en haut à droite : tailleur jupe plissée Manguin et tailleur souple Fath
En photo : tailleur par Jacques Fath
 Photographie par Bukzin, croquis de mode par David
Jardin des Modes mars 1953



" Le paletot, roi de la saison
A gauche en photo : Madeleine de Rauch
De gauche à droite : Ensemble alpaga et imprimé par Schiaparelli - Retenu aux hanches par un gros grain, par Manguin - Ample et écossais par N. Ricci - Incrusté de gros grain par Givenchy - A la taille et décolleté par Givenchy
Groupe en bas à droite :  ensemble flanelle et imprimé par Lanvin Castillo"
 Photographie par Bukzin, croquis de mode par David
Jardin des modes mars 1953



" La robe floue
De gauche à droite : Moyenne, l'ampleur de Lanvin - Plissée la jupe de Balmain - A peine évasée la jupe de Dior - soule, la robe de Lanvin - En photo, en soie, imprimée, ligne mouvante, par Lanvin - et rejetée en arrière, l'ampleur de Kogan"
 Photographie par Bukzin, croquis de mode par David
Jardin des Modes mars  1953



 "La robe fourreau enveloppe sans rigueur
De gauche à droite : Etroit fourreau de Givenchy - Manteau droit recouvrant une robe de Givenchy (photo) - Asymétrie par Schiaparelli - Taille basse par De Rauch - Robe drapée par Manguin et buste épanoui par Dior
Photographie par Bukzin, croquis de mode par David
Jardin des Modes mars 1953



"Le décolleté du jour :"

"Toujours généreux, sans ornement, celui ci allant d'une épaule à l'autre est parmi les plus nouveaux"
Christian Dior
Photographie par Bukzin
Jardin des Modes mars 1953
 

" Arrondi, il s'abrite sous un spencer ou un blouson chez Givenchy"
Photographie par Bukzin
Jardin des Modes mars 1953

 "Il est carré est s'abrite sous un manteau  en même gaze imprimée chez Dior"
Photographie par Bukzin
Jardin des Modes mars 1953


"Regards"
"Les petites formes rigides tgenant par l'artifice d'une savante technique, les plateaux ondulés, posés sur le sommet de la tête, découvrant la nuque et les tempes, dégagent ou ombrent le regards et laisent à la coiffure toute son importance"


 "En haut :Une cloche de Florence en paillasson vert jade et ruban gros grain bleu vif - Un canotier de Janette Colombier en paille cousue naturelle doublée de velours
Au centre un canotier de Gilbert Orcel replié en arrière en paille cousue framboise ; il est tenue sur la nuque par deux ressorts dissimulés dans la passe
Le croquis : Un panier Louis XV de paulette en bakou grège recouvert de resille de paille bleu marine."
Photographie Bukzin - Croquis de mode par Blossac
Jardin des modes mars 1953



" A gauche : Une petite toque de Claude St Cyr. Passe de paille noire, calotte nouée en satin rayé.
A droite : Un canotier de Gilbert Orcel en ottoman de coton blanc imprimé de fleurs lavande et vert , pan de mousseline de soie lavande."
Croquis de mode par Blossac
Jardin des modes mars 1953

 "Une cloche de Legroux - Le bord, ouvert au dessus du regard, est ondulé et en partie comblé par un chou de laize effrangée."
Croquis de mode par Blossac
Jardin des modes mars 1953



 "A gauche : une toque de Paulette en laize pied de poule brune et blanche calotte de picot noir
En haut à droite : une petite caquette de Suzanne talbot en tissus pied de poule gris et blanc, fine voilette en reseau
En bas à droite : Une cloche de Legroux à bords double en laize de paille blanche garnie d'un ruban de gros grain marine et rouge."
Photographie Bukzin
Jardin des modes mars 1953



"Les tricots du jardin des Modes"

"Ce sont les tricots dont vous avez besoin pour les vacances de Paques. Si vous partez à la montagne, vous emporterez la veste vite tricotée avec de grosses aiguilles. Si vous vous dirigez vers le soleil, vous choisirez le long blouson bleu marine et clair à encolure bateau.....


.... et partout vous aimerez porter ce chemisier en fine aine grège dont la ceinture en forme est tricolée et doubée de fine noire."
Jardin des Modes Mars 1953




 Publicité pour le parfum Tabu de la maison Dana Paris
Jardin des modes Mars 1953


Publicité pour le tissus "Plastilizé"Geroge
Jardin des Modes mars 1953


Publicités pour les bas INA en voile de nylon et pour la laine magique Pichenette de Picaud
Jardin des modes mars 1953



Jardin des modes  de Mars 1953 n°n375


VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PERSONNEL OU UNE QUELCONQUE PUBLICATION

 PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. OR PUBLICIATION  ASK FIRST.

Le Moniteur de la Mode - Chapeaux 1901 *

"Choses et autres"
"Rien n'est nouveau sous le soleil" dit un vieux proverbe ; et il n'est pas de jour où l'on n'ait l'occasion de constater combien est juste ce dicton.
Même au point de vue toilette, on a à chaque instant la surprise de retrouver sur une gravure ancienne et dans une description un vetement, une coiffure, un détail quelconque qui figurent parmi les objets que la mode aime actuellement et qu'elle nous impose.
L'autre jour, en feuillerant l'histoire de Charles XII de Suède par Voltaire, nous avons tout à coup rencontré une "bourgeoise de Thorn", vétue tout à fait comme une femme de nos jour. Et la bonne dame vivait au commencement du XVIIIeme siècle, dans une vieille ville de la Prusse royale, sur la Vistule. [...]
Donc, notre bourgeoise de Thorn a une jupe longue garnie de trois galons en cerceaux, comme nous en portons. Elle tient, relevé dans ses mains, une belle robe de brocard ; son corsage est ouvert sur un plastron clair, sur lequel se détache une chaine avec pendant ; elle a des manches longues, comme les notres, et tout comme nous, elle a sur les épaules un collet à trois pélerines. A l'exception de la coiffure, qui ne ressemble en rien à nos chapeaux, cette bonne bourgeoise porte absolument nos modes actuelles, ou plutot, c'est nous qui portons identiquement les siennes.
N'est ce pas amusant ?"
Extrait d'un article parru dans la revue Moniteur de la Mode du 12 janvier 1901.

 Tout au long de l'année 1901, une semaine sur deux, la gravure de la première page de la revue Le Moniteur de la mode est un superbe portrait, portant un chapeau à la mode du temps.
Vous pourrez admirer, ci desssous, toutes ces couvertures, et vous régaler de leur description authentiques, copiées directement dans le journal.
Ces gravures sont numérotées, mais hélas pas signées.
Ci dessous, la gravure telle qu'elles se présentaient sur chaqun des numéros  , encadrée d'une belle frise art nouveau.
Le moniteur de la mode du 12 janvier 1901





 Le Moniteur de la mode  - 12 janvier 1901
Agrandissement de la gravure  973  de la 1er page du journal
"Béguin Margareth" de Mme Jeanne Laurent
"Béguin d'opéra. Plutot coiffure que capote ; c'est un tout petit béguin de tulle blanc, tout brodé de perles de nacre et de cristal, entrelacées dans des fils d'argent rebrodés de vermiculés de paillettes turquoise, en cnacre de différents tons. Un double feston de grosses perles blanches retombe sur les cheveux tout le tour, et de chaque coté, deux énormes roses de gaze d'argent tissé d'or, au coeur énorme entouré de pistils d'argent, forment seules toute la garniture de ce petit rien adorable, rappelant for bien la coiffure de la Marguerite de Faust".





 Le Moniteur de la mode  - 26 janvier 1901
Agrandissement de la gravure  1001  de la 1er page du journal
"Capeline Verlet" par Mme Jeanne Laurent
"Grande capeline souple de feutre taupé blanc ivoire, ondée très gracieusement sur les trois gros boutons de rose de mousseline de soie rose tendre touchant les cheveux. Calotte molle, drapée, très plate, entourée d'une double draperie de panne mauve pastel et rayures ajourées d'un point anglais de soie blanche"





 Le Moniteur de la mode  -  9 février  1901
Agrandissement de la gravure  1054  de la 1er page du journal
"Chapeau Brandès" modèle de Mmes Marescot Soeur
"Grand chapeau de tulle blanc, brodé d'une draperie légère de velours noir tout autour de la passe. Fond recouvert de tulle noir très délicatement brodé et pailleté d'argent. Auréole de plumes blanches et noires , ces dernière recourbées sur la gauche. Double chou de tulle blanc, sous la passe à gauche, piqué d'un gros cabochon de strass au centre."






 Le Moniteur de la mode  - 23 février 1901
Agrandissement de la gravure  1126  de la 1er page du journal
"Chapeau Laparcerie" modèle de Mme Carlier
"Très jolie capeline de taffetas rose tendre, ornée de biais plissés de mousseline de soie rose d'un ton légèrement plus soutenue et de superbes roses effeuillées de différents tons roses et rubis dégradés"





 Le Moniteur de la mode  - 9 mars1901
Agrandissement de la gravure  1192  de la 1er page du journal
"Chapeau Diertelé" par Mmes Marescot Soeurs
"Très jolie capeline de taffetas rose tendre, tout coulissé et bordé de velours noir, et garni d'une guirlande de roses roses épanouies disposées au bord de la passe. Voilette de dentelle crème drapée sur les fleurs et retombant en arrière de la passe, ou elle s'attache avec un lien de velours noir noué en arrière"







 Le Moniteur de la mode  - 23 mars 1901
Agrandissement de la gravure  1241  de la 1er page du journal
"Chapeau Cheirel" modèle de Mme Avy
Très joli chapeau de paille vert Empire pastelisée, auréolé de grappes de raison d'Alicante et pampres vermeils très délicatement nuancés"





 Le Moniteur de la mode  - 13 avril 1901
Agrandissement de la gravure  1278  de la 1er page du journal
"Chapeau Réjane" modèle de Mme Coder
 "Capeline moderne, tout en crin ajouré bleu pâle, à passe gracieusement ondée tout le tour et bordée dessus d'une ruche de velours noir tuyauté "à la vieille". Noeud de même ruban attachant deux belles plumes en avant : une blanche et une noire. Autre noeud étoilé assorti, sous la passe à droite, piqué d'un brillant"





 Le Moniteur de la mode  - 27 avril 1901
Agrandissement de la gravure  1365  de la 1er page du journal
Chapeau Ackté, modèle de Albert Hennequin
"Très joli chapeau de paille blanche, à double passe auréolée de fines petites roses de mai. Draperie légère de tulle Malines blanc courant mollement entre les deux passes et fournissant les brides. Celles ci se nouent à volonté, sous le menton, en cravate printanière, ou se drapent sur l'épaule gauche pour venir former un gros chou attaché sur le coté droit, près de la chute de l'épaule. Sur le dessus du chapeau, une croix de Malte en chantilly, venant à droite et à gauche envelopper la draperie de tulle. Paradis noir piqué sous la première passe et retombant en panache en arrière et sur le coté gauche."





 Le Moniteur de la mode  - 11 mai 1901
Agrandissement de la gravure  1351  de la 1er page du journal
"Chapeau Liliane" modèle de Mme Coder
"Ravissante capeline de crin rose, couverte de grappe  de lilas de divers tons rosés et mauves d'un naturel merveileux. Sur le coté gauche, un noeud étoilé de velours noir, soulevant la passe de ce coté."




 Le Moniteur de la mode  - 25 mai1901
Agrandissement de la gravure  1431  de la 1er page du journal
"Chapeau Lavalliere" modèle par Albert Hennequin
"ravissante forme nouvelle, toute veloutée de crin bleu pale, ourlée d'un cordonnet assorti. Calotte à peine accusée, cerclée d'un ruban de velours noir courant à travers les volants et formant bouffette à droite. Même noué, très allongé, sous la gracieuse cambrure de la passe, et sur celui ci , une longue plume d'autruche bleu pale, ramenée en avant et suivant le mouvement  de la forme."





 Le Moniteur de la mode  - 8 juin1901
Agrandissement de la gravure  1478  de la 1er page du journal
"Chapeau Graziella" modèle de Mme Jeanne Laurent
" Chapeau de paille fantaisie bise, entouré d'une légère draperie de tulle noir soulignée d'une autre draperie de tulle ciel recouvrant tout le bord supérieur de la passe. Grand relevé mousquetaire à gauche, orné d'une superbe plume bleu pale repiquée d'aigrettes roulées de paradis noir, retenue au bord extreme de la passe en trois quarts gauche par un chou de comète de velours noir. Sous la passe, draperie de tulle ciel chiffonnée dans une longue boucle de strass."





 Le Moniteur de la mode  - 22 juin 1901
Agrandissement de la gravure  1519  de la 1er page du journal
"Chapeau Verly" modèle de Mmes Marescot Soeurs
 "Chapeau Louis XVI, fait d'un plateau de paille blanche fantaisie, orné devant de trois petits bouquets de muguet blanc, régulièrement espacés sur la passe. En arrière, une double branche de gros boutons de roses-reine, retenues par un noeuds Louis XVI, en ruban de velours noir laitonné; un flot de même ruban retombe souple en arrière, dans l'ouverture de la passe crantée en double revers."





 Le Moniteur de la mode  - 13 juillet 1901
Agrandissement de la gravure  1562  de la 1er page du journal
"Chapeau Lavallière" Modèle de Mme Coder
"Très jolie capeline de casino, pour jeune fille de dix huit ans. Tout en grosse paille blanche manille, bordée en dépassant d'une lame de paille noire. Autours de la calotte, une voilette de luxeuil drapée et nouée en arrière sous une haute boucle de style moderne. A gauche, trois têtes de plumes blanches retombant par gradation par dessus la passe, très largement enlevée de ce côté."




 Le Moniteur de la mode  -
Agrandissement de la gravure   de la 1er page du journal
"Chapeau Fagette" modèle de Mmes Marecot Soeurs
"Très jolie capeline de casino, tout en tulle blanchj, entiyèrement coulissée et soulevée gracieusement à gauche sur un bouquet de roses noisettes avec frange de tpetis boutons vert pale retombant sur les cheveux. Grand volant de dentelle creme jeté et drapé sur le bord de la passe. En avant de la capotte, un grand noeud plat de large ruban de velours noir."






 Le Moniteur de la mode  - 10 aout 1901
Agrandissement de la gravure  1604  de la 1er page du journal
"Chapeau tricorne"'
 "Petit chapeau de voyage, en paille réséda, forme tricorne, très seyante pour jeunes femmes. Il est garni d'une draperie de mousseline de soie blanche, enlacée de velours noir autour de la calotte et de deux perruches vert pale au bec rosé posées de coté, l'une sur le fond, l'autre sur la passe , à gauche"





 Le Moniteur de la mode  - 24 aout 1901
Agrandissement de la gravure  1635  de la 1er page du journal
"Chapeau Dieterle" modèle de Mmes Marescot Soeurs
 "Capeline de Casino, d'une très grande élégance. Tout en tulle blanc indéplissable, et voilée sur la passe d'un volant de dentelle ancienne. Panache de plumes blanches sur la passe à gauche, et sous celle-ci des choux de satin rose crevette."





 Le Moniteur de la mode  - 14 septembre1901
Agrandissement de la gravure  1662  de la 1er page du journal
"Chapeau Aussourd" Modèle de Mmes Marescot Soeurs
 "Toque amazone en tulle chair, drapée de tulle noir, brodé de fines paillettes ajourées noires, posées par milliers sur le tulle. Une simple jarretière de velours noir entoure le fond et vient attacher à gauche une belle aigrette gourrah"





 Le Moniteur de la mode  - 28 septembre 1901
Agrandissement de la gravure  1704  de la 1er page du journal
"Chapeau du Barry" modèle de Mme Coder
"Très jolie capeline de feutre vert olive clair, garnie de plume d'autruche vert réséda. Celle de dessous la passe retenue par une cocarde de "cocher" en ruban de velours noir, et soulignée d'une barette de strass touchant les cheveux"






 Le Moniteur de la mode  -12 octobre 1901
Agrandissement de la gravure  1722  de la 1er page du journal
"Chapeau Lavallière" Modèle de Lewis
"Capeline de feutre blanc, très souple, bordée d'un large ruban de velours noir. Jarretière assortie, drapée autour de la calotte molle et attachée derrière par un grand noeud allongé retombant sur les cheveux. Passe drapée sur la droite et relevée à la mousquetarie à gauche sur une jolie couronne de petites têtes de plumes blanches"





 Le Moniteur de la mode  - 26 octobre 1901
Agrandissement de la gravure  1790  de la 1er page du journal
"Chapeau Réjane" modèle de Mme Esther Astruc
"Grand chapeau de velours noir, bordé de ruchés de mousseline de soie noire, répétés sous la passe et recoupés de velours noir. Sous le relevé, choux de mousseline de soie blanche et superbe amamzone noire enveloppant tout le devant du chapeau"






 Le Moniteur de la mode  - 9 novembre 1901
Agrandissement de la gravure  1809  de la 1er page du journal
"Chapeau Granier" Modèle de Mme Jeanne Laurent
"Ravissante capeline de tulle volanté gris argent, bordé d'une fine chenille gris nickel. Pouf d'aigrettes gris argent à gauche, posé dans un chou de petites têtes de plumes d'autruche gris et argent"





 Le Moniteur de la mode  - 23 novembre 1901
Agrandissement de la gravure  1847  de la 1er page du journal
"Chapeau Tariol-Baugé" Modèle de Mme Jeanne Laurent
"Grande capeline de feutre angora blanc, bordée de velours noir. Passe très originalement retroussée derrière et entrouverte en trois quarts pour laisser passer une superbe plume blanche qui vient faire cache peigne. Grosse cocarde en velours noir, appuyée contre la passe en arrière. En avant, même cocarde fixée par deux traverses de velours noir glissées à droite dans deux petites boucles Louis XVI en strass bijouterie"





 Le Moniteur de la mode  - 14 décembre 1901
Agrandissement de la gravure  1896  de la 1er page du journal
"Chapeau Darty" Modèle de Marescot Soeurs
"Capeline en feutre ciment, avec calotte large et fuyante très souple, enserré d'un lien de velours noir noué en arrière très simplement. Gros oiseau noir en trois quarts sur la calotte et sur la passe relevée ; celle ci toute drapée de velours noir. Aile noire fuyante, posée en arrière sous la passe des cheveux"





 Le Moniteur de la mode  - 28 décembre 1901
Agrandissement de la gravure  1907  de la 1er page du journal
"Chapeau Mégard" modèle de la Maison Ricci Duéchou
"Grande capeline de velours et feutre noir, garnie de superbes plumes noires. Calotte entourée d'un échelonnage de choux de satin noir reliés entre eux par des traverses de même ruban. Tout le dessous de la passe volantée de velours noir, avec un autre chou touchant les cheveux à gauche, sous le relevé"





Le Moniteur de la Mode - Journal hebdomadaire
Prix sans annexe : 25 centimes -  Avec une gravure colorée 50 centimes
Avec une gravure colorée et un patron 55 centimes
12 pages

VEUILLEZ DEMANDER L'AUTORISATION AVANT DE COPIER LES PHOTOGRAPHIES POUR VOTRE USAGE PERSONNEL OU UNE QUELCONQUE PUBLICATION

 PLEASE REFRAIN FROM COPYING PICTURES FOR YOUR OWN USE. OR PUBLICIATION  ASK FIRST.